Webshops frauduleux

Webshops frauduleux

Évitez les pièges : contre la fraude, on se protège !

Le shopping en ligne, c'est facile et rapide. Malheureusement, le shopping en ligne n'est pas non plus épargné par la fraude. Tous les ans, des centaines de consommateurs belges déposent une plainte auprès du Point de contact du SPF Economie à propos de fraude aux achats en ligne. Le SPF Economie publie des avertissements via les réseaux sociaux, comme la page Facebook Marnaque, via des articles de presse ainsi que sur son site web. Veillez donc à être correctement informé(e) et à savoir précisément quels sont vos droits.

Qu'est-ce que la fraude aux achats en ligne ?

Lorsque vous effectuez des achats en ligne, vous pouvez, en tant que consommateur, être confronté à la fraude sous diverses formes. Souvent, vous ne la remarquez qu'une fois qu'il est trop tard. Par exemple lorsque votre colis n'arrive pas ou qu'une somme d'argent disparaît de votre compte sans que vous n'en ayez donné l'accord.

Si vous souhaitez acheter un produit en ligne, vous trouverez souvent plusieurs sites web proposant le même produit. Vous risquez de vous retrouver sur un site web frauduleux. Souvent - mais pas toujours - les coordonnées du vendeur sont manquantes. Les coordonnées sont mentionnées ? Alors, vérifiez-les. Il s'agit d'une société belge ? Alors vous pouvez vérifier le numéro de l'entreprise en ligne via la Banque-Carrefour des Entreprises (BCE). 
L’entreprise est implantée en Islande, au Liechtenstein, en Norvège ou dans un pays appartenant à l'Union européenne ? Rendez-vous sur le portail européen e-Justice afin d’y consulter les registres du commerce de ces pays. L’entreprise est installée dans un autre pays ? La rubrique « Répertoires d’entreprises » du portail européen e-Justice peut alors vous aider dans votre démarche.

Une autre forme de fraude relative aux achats en ligne est le piège de l'abonnement. En tant que consommateur, vous pensez procéder à un achat unique, par exemple d'un produit d'hygiène. En réalité, vous vous retrouvez lié par un abonnement. En effet, tout en bas du site web, on peut lire en toutes petites lettres que vous souscrivez un abonnement, qu'il n'est pas possible de résilier aussi facilement. En tant que consommateur, vous perdez au final plusieurs centaines d'euros alors qu'initialement, vous vouliez seulement réaliser un achat de quelques euros.

Il est très facile de comparer les prix en ligne, mais méfiez-vous des prix trop bas : si c'est trop beau pour être vrai, c'est souvent que ça l'est aussi.
 

Comment les escrocs procèdent-ils ?

  • Les escrocs proposent un produit via les réseaux sociaux ou des plateformes de vente, mais après paiement, ils ne l'envoient pas le produit.
  • Ils disposent de leur propre webshop sur lequel ils vendent les produits à des prix très intéressants. Bien sûr, ils n'envoient jamais le produit en question.
  • Ils imitent un site web existant qui jouit d'une bonne réputation et vous donnent ainsi l'impression que vous vous trouvez sur un site web digne de confiance. 

Exemple 1 : Webshops vraiment pas chers
 

Vous voyez parfois en ligne une offre qui vous permet de recevoir tous les mois un produit à un très petit prix, par exemple des couches. Mais lorsque vous payez, vous ne recevez rien.
 

Exemple 2 : Publicité suspecte
 

La publicité sur les réseaux sociaux ou une bannière sur un site web vous propose un produit à un prix mini, un appareil de fitness par exemple. Vous cliquez dessus et arrivez sur un site web qui, à première vue, a l'air très professionnel. Vous commandez et payez immédiatement. Mais vous ne recevez rien et le site web a soudainement disparu.
 

Exemple 3 : Vous avez gagné !
 

Par le biais des réseaux sociaux, vous arrivez sur un concours ou une enquête. Vous gagnez un prix ou recevez un cadeau si vous y participez. Vous devez toutefois entrer vos données personnelles et payer probablement aussi les frais d'envoi. Un mois plus tard, de l'argent a disparu de votre compte en banque et vous avez en réalité souscrit un abonnement pour un service qui n'a rien à voir (par exemple un site web de streaming). 
 

Exemple 4 : Le fournisseur le moins cher
 

Vous cherchez un T-shirt de votre équipe favorite. Un webshop donné semble beaucoup moins cher que les canaux officiels. Après avoir passé commande, votre T-shirt n'arrive pas et le site web a également soudain disparu.

Conseils importants

  • Vérifiez si le webshop est sécurisé. Pouvez-vous retrouver l'identité du vendeur ? Qu'en est-il de la réputation du webshop ? Y trouve-t-on des conditions de vente ? Vérifiez tout cela avant d'y acheter quelque chose. Un outil pratique pour le faire est le Webshop Check du CEC.
     
  • N'acceptez pas sans réfléchir des offres intéressantes mais lisez d'abord les conditions : les offres qui sont trop belles pour être vraies ne sont souvent effectivement pas vraies. Faites donc attention aux réductions que vous ne trouvez nulle part ailleurs. 
     
  • Le site web regorge de fautes de langue ? Un site web bâclé est souvent l'œuvre d'escrocs.
     
  • Ce n'est pas parce qu'un webshop se trouve en première place dans la liste des résultats de recherche qu'il est fiable pour autant. Recherchez des expériences d'autres consommateurs. Mais attention, elles sont parfois trafiquées aussi.
     
  • Protégez toujours vos données personnelles et ne communiquez jamais le code de votre carte bancaire. 
     
  • Lorsque vous faites des achats en ligne, vous devez parfois créer un compte et choisir un mot de passe. Ne choisissez jamais un mot de passe que vous utilisez déjà ailleurs, comme celui de votre boîte de réception ou de votre banque en ligne. Nous recommandons d'opter pour un mot de passe d'au moins 8 caractères, comprenant des majuscules, des minuscules, des caractères spéciaux et des chiffres.
     

 

 

Vous êtes victime d'un faux webshop ?

Signalez les webshops frauduleux au Point de contact. Sélectionnez le thème qui s'applique à votre situation et suivez les étapes afin de signaler cette fraude. 

Vous en êtes victime ? Signalez-le ici >

Voir nos témoignages